Le Site Officiel

Biographie

 


Richard Anthony, de son vrai nom Richard Btesh, est un chanteur français, né le 13 janvier 1938 au Caire (Égypte).


Il passe toute son enfance entre l'Egypte, l'Argentine et l'Angleterre, puis en France où il intègre le lycée Janson de Sailly à Paris.



Après un bref séjour en fac de droit, son père décède à Milan (Italie), il se met alors à vendre des réfrigérateurs en porte à porte pour subvenir aux besoins de sa famille.


En 1958 influencé par la pop anglophone qu'il connaît bien, Richard Anthony décide d’adapter ce nouveau son sur des textes français, il enregistre alors « You are my destiny » de Paul ANKA « Peggy Sue » de Budy HOLLY.





La maison de disque Columbia lui donne sa chance mais ces deux titres passeront inaperçus. Il faudra attendre son troisième 45 tours où apparaît « Nouvelle Vague », une reprise des Coasters pour qu'il soit enfin reconnu. Ce fut un succès énorme.

 

S’ensuit une série de tubes, dont le fameux « Et j'entends siffler le train » en 1962 qui le propulse comme leader de la jeune génération des yéyés.                                                                          


Des titres enregistrés entre Paris et Londres dans le studio des Beatles, avec lesquels il participera à la création de leur chanson Michelle, qui est le prénom de la première femme de Richard.


En tout, 21 tubes classés numéro 1 des ventes : il est aujourd'hui encore, le seul chanteur français ayant atteint un tel record.


Il acquiert en 1964 un avion privé qu’il pilote lui-même pour faire ses tournées, des villas à Saint-Tropez et Marbella, un hôtel à la Jamaique, une maison dans la vallée de Chevreuse, un chalet à Crans, des motos, voitures et plusieurs bateaux… Il a eu 9 enfants et s'est marié deux fois.






En France en 1965, il obtient un grand succès avec « je me suis souvent demandé». Il en fera aussi un hit en Argentine sous le titre « A veces me pregunto yo ».


En 1968, il adapte le concerto d’Aranjuez de Joaquim RODRIGO. Très vite, c'est un succès mondial, on parle de plus de huit millions d'exemplaires vendus.



Il a moins de succès dans les années 70, il divorce de Michelle. Après deux années sabbatiques passées à Saint-Paul de Vence, il revient très fort avec « Amoureux de ma femme » en 1974. Puis s’ensuivent d’autres 45 tours et un 33 tours Non Stop (1978).




En 1978, il part à Los Angeles avec sa femme Sabine pour faire de la production, il veut à présent exporter des mélodies françaises pour le public américain. Il produira notamment l'adaptation de « L'été indien ».



Il rentre en 1982 pour quelques mois mais se fait rattraper par la justice pour redressement fiscal, ce qui l'amène à passer trois jours en prison. Sa carrière semble alors terminée. Il fait cependant quelques rares apparitions à la télévision et continue de sillonner la France pour les galas.



À la fin des années 80, après un nouveau divorce et un grave accident de bateau, il s'éloigne du public. En 1993, il sort un coffret de 300 chansons chez EMI qui est rapidement triple disque d'or. En 1996, il reprend le chemin des studios pour réenregistrer ses tubes pour la France mais aussi pour l’Espagne avec l’album Sentimental.



Il publie aussi son autobiographie aux éditions Michel Laffont sous le titre de Il faut croire aux étoiles, d'après le titre d'une de ses chansons.
Il fête ses 40 ans de carrière en 1998 au Zénith de Paris devant un large public enthousiaste.


En 2010 sort une nouvelle édition plus complète de son autobiographie intitulée ''Quand on choisit la liberté'' classée dans les meilleures vente de l'année.
Il fait à l'occasion plusieurs passages télé dont un très attendu chez Mireille Dumas. L'émission "Vie privée Vie Publique" réalisera au passage une de ses meilleures audiences ce soir-là.


Janvier 2011, Richard Anthony est promu au grade d'officier dans l'ordre des arts et des lettres par le ministre Frédéric Mitterrand.

S'en suit un triomphe à l'Olympia le 17 Février 2012 à l'occasion de ses plus de 50 ans de carrière.

En 2014, sort le dernier single de sa discographie, "I've Got You Under My Skin".

Richard Anthony nous a quitté le 19 Avril 2015, il avait 77 ans.

Avec plus de 600 titres enregistrés et près de 50 millions de disques vendus, il reste toujours dans les mémoires collectives.